Accompagner les changements de pratiques managériales et prévenir les risques psycho sociaux : le collaborateur au centre de toutes les attentions

Les managers ont vu leurs missions d’accompagnement, leur créativité et leur intelligence de situation très sollicités pendant la pandémie ; Certains sortent de cette période enrichis mais également épuisés. Ils entrent aujourd’hui dans une nouvelle phase, celle de l’intégration des règles du management hybride et ils portent une attention accrue à la préservation de la qualité du lien dans leurs interactions et leurs rituels managériaux. Voici deux situations managériales qui illustrent cette attention :

  • Suite à la reforme de l’entretien professionnel dans la fonction public, j’ai été sollicitée pour accompagner des Cadres de santé dans l’appropriation de clés et de méthodes pour mener les entretiens d’évaluation professionnels.  Le changement culturel porte sur la capacité du cadre à passer d’une évaluation basée sur la grille de notation pour évaluer l’efficacité d’un collaborateur par le prisme de ses compétences techniques, relationnelles, organisationnels et son degré d’autonomie. Côté manager, cela implique un changement de posture car il va créer un espace-temps où l’écoute, le questionnement, le feedback constructif et positif favorisent la fixation d’objectifs en mode « s.m.a.r.t ou m.a.l.i.n.s » au cours d’un échange. Les deux enseignements majeurs de ces sessions ont étés dans l’analyse des besoins du collaborateurs, dans l’apprentissage d’une façon de « questionner les compétences » et d’illustrer factuellement des situations de travail.

Au cours de ces sessions, les cadres ont pris en compte la mesure des besoins fondamentaux, relationnels et universels des collaborateurs afin de co-constuire des objectifs qui fassent sens pour les deux parties. Ils ont également appris à reposer des limites à ce qu’ils acceptaient d’écouter suite à l’effondrement de la frontière « vie pro/vie privée ». Ils ont également appris à nommer les émotions et partager les ressentis nés pendant cette période.

Cet acte de management est primordial pour permettre au collaborateur de se situer et d’être acteur de son évolution, l’idée ici était également de prendre de la hauteur sans tout analyser par le prisme unique du Co-vid19.

  • Dans le même temps, j’ai accompagné des managers multi sites d’une entreprise internationale spécialisée dans la fourniture et le négoce d’ingrédients alimentaires. La démarche de sensibilisation initiée visait à donner du sens aux risques psychosociaux et à outiller les managers. Ils ont reçu des clés pour préparer un entretien exploratoire avec leur collaborateur afin de clarifier leur situation et identifier les impacts du stress, des contre coups de la période et relever les signaux qui accroissent l’épuisement professionnel. Une démarche à haute valeur ajoutée, très bien accueillie, qui permet au manager de clarifier une situation, d’identifier les origines d’une tension, d’un décrochage ou d’une baisse de performance ; Lorsque c’est possible, ils peuvent alors co-construire ensemble ou avec un appui RH un accompagnement dédié pour retrouver une forme d’équilibre ou construire de nouveaux repères. C’est une clé majeure pour renouer un lien sain avec le collectif et l’environnement de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.